Comment préparer le maté ?

 Le maté est une plante qui est issu d’Amérique du Sud et qui est très consommé par ses habitants. Elle possède de nombreux atouts santé : elle est riche en caféine et en antioxydants. Elle permet de lutter contre bien des maux du quotidien tels que les migraines, les rhumatismes, les douleurs musculaires. Elle est un bon allié pour la stimulation intellectuelle et physique. Il est important de bien préparer le meilleur maté.

Qu’est-ce qu’il faut pour préparer le maté ? 

Vous aurez besoin : 

  • D’un maté de qualité, si possible issu de l’agriculture biologique ou équitable ;
  • D’une bombilla : paille équipée d’un petit filtre à la base pour vous éviter d’ingérer les feuilles ;
  • D’une calebasse : contenant qui vous servira de tasse ;
  • De l’eau ;
  • Une bouilloire ou une casserole
  • (Sans oublier des amis pour partager votre maté !)

Vous trouverez dans le commerce des kits pour préparer votre maté. Essayez de vous rapprocher d’artisans et ou de petits commerçants.

Un thermos vous sera aussi très utile pour conserver votre maté durant votre journée. 

Si vous ne parvenez pas à faire votre maté, vous trouverez sur Internet des infuseurs à maté.

Si vous commencez à déguster le maté, choisissez un maté vert qui est beaucoup plus doux que le maté traditionnel, bien plus fort et amer.  

Comment le préparer ? 

Tout d’abord, il faut chauffer votre eau. Privilégiez une eau de source de bonne qualité et on évitera les eaux du robinet. Il faut veiller à ne pas faire bouillir votre eau. Le maté ne le supporterait pas et deviendrait très amer. 

Vous pouvez soit faire chauffer l’eau à l’aide d’une casserole ou d’une bouilloire : dès que l’eau frémit c’est qu’elle a atteint 75-80 degrés. 

préparer son maté 1

Vous remplissez votre calebasse au 2/3 avec le maté et il faut le faire tourner dans la calebasse afin de rassembler les feuilles sur un bord de cette dernière. Ensuite vous pouvez positionner votre bombilla du côté ou il n’y a pas de feuilles. 

Enfin vous pouvez verser l’eau, laissez infuser une trentaine de secondes et consommer votre maté. Il faut faire bien attention à ne pas le boire trop chaud car cela peut être dangereux pour votre système digestif et votre gorge. 

Vous pourrez réaliser plusieurs infusions avec les mêmes feuilles. Vous pourrez les changer une fois qu’elles n’ont plus de goût. 

Un maté qui est réussi forme un petit puit avec un amas de feuilles d’un côté de la calebasse. 

Si vous faites un maté, buvez-le dans la journée, ne le garder pas pour le lendemain pour de meilleurs effets.

Si vous trouvez que le maté est amer, c’est normal. Avec le temps, vous allez apprécier sa saveur unique et vous pouvez y remédier avec du sirop d’agave, du miel ou du sucre. 

Les variantes du maté 

Vous pouvez parfaitement intégrer votre maté dans des jus de fruits, des sirops ou des cocktails.

N’hésitez pas à le parfumer avec des agrumes, du gingembre, de la pêche. Au Paraguay, une boisson glacée appelé le Tereré est à base de maté et est très populaire. Pour la recréer, il vous suffit de laisser refroidir une infusion de maté puis d’additionner avec des feuilles de menthes, du sirop, des épices. Vous pouvez le consommer dans la calebasse également avec une paille. 

Conclusion :

Faire du maté est un art qui demande une certaine adresse. Au début, on peut râter son maté mais avec un peu pratique on arrive à faire un maté bon et agréable à voir. On peut le consommer avec des variantes agréables. Et qui de mieux pour épater vos amis car le maté est une boisson qui favorise le lien social.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

meilleurthebio.fr
Logo
Shopping cart